AQATP
Connexion
Demandez votre accès Mot de passe oublié?
Accueil Campus Elitis Formations Conférences Publications

Publications

Loi 41 : Service de prise en charge.

Mercredi, 21 juin 2017

Loi 41 : Service de prise en charge.

Pour plusieurs raisons, il peut être difficile d'intégrer le suivi de la thérapie dans notre pratique.  Le manque de temps et de ressources sont les principaux obstacles identifiés.  Pourtant, cet aspect de la pratique n'est plus optionnel.  Nous devons assurer le suivi de la pharmacothérapie.  Par où commencer?

Tout débute avec une nouvelle ordonnance.  Dès votre premier conseil, intégrez les notions d'objectifs visés, de délai pour les atteindre et planifiez un suivi.  Avec la loi 41, la prise en charge de certaines pathologies chroniques devient un service facturable.  Profitons-en!  Que ce soit pour un nouveau traitement ou pour une ordonnance de longue date, offrez ce service à vos patients!  Ils y gagneront une meilleure prise en charge de leur maladie et, possiblement, une atteinte des cibles plus rapide.  Vous y gagnerez, en plus des nouveaux honoraires, reconnaissance et satisfaction personnelle.

Vous vous sentez prêt à aller de l'avant?  Voici une lettre d'introduction, destinée aux médecins, visant à obtenir les cibles thérapeutiques, première étape obligatoire pour débuter la prise en charge de votre patient.  Vous pouvez la télécharger gratuitement et l'utiliser dès maintenant!  

Vous avez besoin d'aide pour implanter ce service dans votre pharmacie?  Logistik Pharma offre, pour vous accompagner dans ce projet, un service personnalisé qui inclut la formation de votre personnel, tous les documents requis pour débuter la prise en charge de vos patients, de même que des feuillets à leur remettre afin de mieux les impliquer dans leur traitement.   

Pour information, visitez-nous au http://logistikpharma.ca/programme-de-prise-en-charge/ 

ou communiquez avec nous au 1-855-755-0821, info@logistikpharma.ca

Au plaisir!

Claudia-K Leblanc, pharmacienne
Directrice FMC, LogistikPharma