AQATP
Connexion
Demandez votre accès Mot de passe oublié?
Accueil Campus Elitis Formations Conférences Publications

Publications

Croyons-nous en notre valeur professionnelle?

Vendredi, 10 février 2017

Croyons-nous en notre valeur professionnelle?

Croyons-nous en notre valeur professionnelle?

 

Quand je lis des questions telles que : "Est-ce que je devrais facturer pour la consultation en santé voyage, si mon client décidé de ne pas acheter le produit recommandé?" de la part d'une collègue pharmacienne, j'en doute!

 

Pourquoi ce client est-il venu consulter une pharmacienne en préparation à son voyage, si ce n'est pour son expertise?

 

Nous nous battons depuis toujours pour faire reconnaître cette grande expertise, unique et solide, que nous avons acquise et que nous mettons assidûment à jour, et dès que l'occasion se présente de démontrer cette valeur, nous nous dégonflons! Mais voyons donc!

 

C'est comme si le médecin qui vous a examiné et qui ne juge pas nécessaire de prescrire un médicament, n'osait pas réclamer ses honoraires de consultation! Ça n'a pas de sens!

 

Quand je vois notre profession salie à répétition dans les médias depuis plusieurs années, je peine à comprendre notre hésitation à facturer pour notre expertise.  Car mettre de l’avant cette expertise, et en accepter la valeur, est la meilleure façon de s'éloigner tranquillement de notre rôle de « vendeur de pilules » et de notre dépendance aux ristournes des compagnies pharmaceutiques.

 

Nous devons croire profondément en notre valeur professionnelle si nous voulons être reconnus par la société et par les tiers payeurs.

 

Lorsque je visite mon dentiste (régulièrement, grâce à son système de rappels systématique!), je le sens très à l'aise de me facturer ses honoraires. Il croit en sa valeur professionnelle!  Et cette confiance inspire aussi confiance à la cliente que je suis.

 

Pharmaciennes et pharmaciens, nous avons tous les compétences et l'expertise nécessaire!  En plus, nous avons l'humilité de demander de l'aide et de consulter des collègues au besoin.  Il nous manque juste un peu de confiance en nous et d'affirmation!

 

En cette période tourmentée pour notre profession, je nous souhaite de croire en notre valeur professionnelle.

 

Marie-France Nicole, pharmacienne